Declarations des candidats elus et des candidats vaincus consecutives aux resultats des elektions presidentielles en France (1981–2002)
Articles
Miroslav Stasilo
Published 2009-01-01
https://doi.org/10.15388/Klbt.2009.7627
PDF

Keywords

Discours politique français
traitement lexicométrique
légitimation du rôle
rituel et mots-clés des politiciens

How to Cite

Stasilo M. (2009) “Declarations des candidats elus et des candidats vaincus consecutives aux resultats des elektions presidentielles en France (1981–2002)”, Kalbotyra, 600, pp. 76-83. doi: 10.15388/Klbt.2009.7627.

Abstract

Les déclarations des présidents élus et des candidats vaincus, consécutives à l’annonce des résultats des élections présidentielles (Déclarations), sont parmi les événements politiques les plus suivis et réglés en France. Elles marquent l’achèvement de la campagne électorale avec toute sa stratégie de gagner. C’est pourquoi leur analyse semble souhaitable et utile. Nous nous tiendrons ici à la présentation générale du type de discours politique français via l’analyse du genre de Déclarations ainsi que l’étude de la différence personnelle des leaders politiques français entre 1981 et 2002. Le présent article est un des résultats du mémoire de master, soutenu d’abord à l’Université de Paris XII- Val de Marne et puis à l’Université de Vilnius en 2004. L’analyse du discours (la science qui étudie le langage comme activité ancrée dans un contexte) et le traitement lexicométrique (qui analyse des donnés en linguistique, basée sur la statistique) sont nos appuis méthodologiques. Le corpus analysé n’est pas grand parce que sa taille limitée est déterminée par le fait d’être prononcée uniquement tous les 7 (maintenant 5) ans. De plus, l’analyse grammaticale, qu’on utilise lors du traitement lexicométrique, n’a pas besoin d’unités lexiques trop importantes. Nous proposons une problématisation des élections présidentielles avec l’implication subjective en fonction du genre des Déclarations, tenant compte du fait que nos énoncés sont neutres et leur degré d’implication est « 0 ». Donc modus est égal à dictum (ce qui est dit est similaire à l’intention avec laquelle on le dit).
PDF

Please read the Copyright Notice in Journal Policy