Le « récit de filiation » contemporain et l’absence des (re)pères
Articles
Fayçal Bouiche
Université de Nice
Published 2018-12-28
https://doi.org/10.15388/Literatura.2018.8
PDF

Keywords

Contemporary French Literature
“récits de filiation”
Annie Ernaux
Pierre Michon
the paternal figure

How to Cite

Bouiche F. (2018) “Le « récit de filiation » contemporain et l’absence des (re)pères”, Literatūra, 60(4), pp. 15-25. doi: 10.15388/Literatura.2018.8.

Abstract

[full article and abstract in French; abstract in English and Lithuanian]

L’objectif de cette étude est d’ausculter la relation aussi bien de tension que de séduction que tisse le narrateur contemporain avec la figure paternelle absente, exclue ou perdue. À travers La Place (Gallimard 1983) d’Annie Ernaux et Vies minuscules (Gallimard 1984) de Pierre Michon, nous tenterons de mettre l’accent sur ces liens intrafamiliaux en montrant en quoi la littérature d’aujourd’hui souhaiterait déplacer ses investigations sur des terrains qui relèvent a priori du domaine des sciences humaines et sociales. Les deux textes de notre corpus sont amplement représentatifs de l’avènement de cette littérature émergente dans les années 80 témoignant ainsi, chacun à sa manière, d’une volonté de renouer avec une vieille tradition littéraire (allant d’Homère à Rouaud en passant par Sartre et Camus) qui s’intéressait de près aux rapports narrateur/père. La nouveauté de ces livres tient cependant au fait qu’ils sont des symptômes distinctifs de notre époque. Ils permettent surtout d’exprimer un certain sentiment de malaise (identitaire et/ou langagier) dont souffre l’écrivain postmoderne.

Summary

The object of this study is to ausculate the relation of tension and seduction that weaves the contemporary narrator with the paternal figure absent, excluded or lost. Through La Place (Gallimard, 1983) of Annie Ernaux and Vies minuscules (Gallimard, 1984) of Pierre Michon, we will try to emphasize intra-family links by showing how today’s literature wishes to move his investigations with human and social sciences subject’s. The two texts of our corpus are amply representative of the advent of this emerging literature, thus demonstrating, each in his own way, a desire to renounce an old literary tradition (from Homer to Rouaud via Sartre and Camus) who is interested in narrative / father relations. The novelty of these books is that they are distinctive symptoms of our time. Above all, they enable us to express a sense of discomfort of the postmodern writer.

PDF

References

Ernaux, Annie. 1983. La Place. Paris : Gallimard, Folio Classique Plus, 2006.
Michon, Pierre. 1984. Vies minuscules. Paris : Gallimard.
Alphant, Marianne. 1994. L'OEil de la lettre. « Rencontre avec Pierre Michon ». Orléans :dossier
Argand, Catherine. 1998. « Entretien avec Pierre Michon » pour Lire, en ligne sur : < http://www.lexpress.fr >.
Ernaux, Annie. 1997. La Honte. Paris : Gallimard.
Hillaert, Laila. 2012. Pierre Michon : lectures croisées. Mémoire de maîtrise. Gent : Université de Gent.
Kaufmann, Vincent. 2007. Ménages à trois littérature, médecine, religion. « Perspectives ».
Villeneuve-d'Ascq : PU du Septentrion. Lepage, Mahigan. 2007. « Michon et Bergounioux, lecteurs de Faulkner ». Études françaises 43(1). En ligne sur : < http://www.erudit.org>.
Michon, Pierre. 1991. Rimbaud le fils. Paris : Gallimard.
Michon, Pierre. 1997. Trois auteurs. Lagrasse : Verdier.
Naouri, Aldo. 1985. Une Place pour le père. Paris : Éditions du Seuil.
Payot, Marianne. 1997. Entretien avec Pierre Michon. Pour Lire.
Préclaire, Florian, Agnès Castiglione dir. 2007. Pierre Michon : naissance et renaissances. SaintÉtienne: PU de Saint-Étienne.
Viart, Dominique. 1999. États du roman contemporain. Écritures contemporaines 2. Paris : Lettres modernes Minard, coll. « Écritures contemporaines».
Viart, Dominique. 2004. Vies Minuscules dePierre Michon. Paris : Gallimard.
Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

Please read the Copyright Notice in Journal Policy