La transmigration au XXIe siècle ou l’avenir d’une illusion
Articles
Michel Hulin
Université Paris-Sorbonne
Published 2002-12-01
https://doi.org/10.15388/AOV.2002.18306
PDF

How to Cite

Hulin M. (2002) “La transmigration au XXIe siècle ou l’avenir d’une illusion”, Acta Orientalia Vilnensia, 3, pp. 203–219. doi: 10.15388/AOV.2002.18306.

Abstract

L’idée d’une transmigration des âmes de corps en corps, à travers une longue série de renaissances, figure au nombre des croyances humaines les plus anciennement attestées et les plus largement répandues. C’est devenu également par ailleurs une habitude en Europe, depuis la fin du XIXe siècle, d’associer cette croyance à l’hindouisme et au bouddhisme, de sorte que son caractère archaïque va de pair à nos yeux avec un certain exotisme. En ce début du XXIe siècle et au coeur même de l’Occident, l’idée de transmigration, sans être encore “populaire” à proprement parler, est prise au sérieux par un nombre toujours croissant de personnes. Sommes-nous en présence d’une mode, plus ou moins superficielle et éphémère, ou s’agit-il au contraire d’une plus vaste et profonde mutation des mentalités? Cette idéologie réincarnationniste qui se répand de plus en plus chez nous peut-elle vraiment passer pour un fidèle décalque ou une simple adaptation de la doctrine classique du saṃsāra, ou procède-t-elle d’une intention toute différente?

PDF
Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

Please read the Copyright Notice in Journal Policy