La sémiotique de Greimas: un projet scientifique de long terme. Transl. by Kęstutis Nastopka
Translations
Jacques Fontanille
University of Limoges, France
Kęstutis Nastopka
Vilnius University, Lithuania
Published 2017-12-20
https://doi.org/10.15388/Semiotika.2017.16721
PDF

Keywords

projet scientifique
générativité
expression
sémiose

How to Cite

Fontanille J., & Nastopka K. (2017). La sémiotique de Greimas: un projet scientifique de long terme. Transl. by Kęstutis Nastopka. Semiotika, 13, 13-25. https://doi.org/10.15388/Semiotika.2017.16721

Abstract

Greimas définissait sa sémiotique comme un « projet scienti-fique », mettant ainsi l’accent sur une construction en cours. Il nous faut donc comprendre pourquoi elle se présente comme un pro-gramme ouvert dans de multiples directions. La sémiotique de Greimas définit une série de problèmes à traiter, et pose des jalons au très long terme. Greimas lui-même ne traite qu’une partie de ces problèmes, et les autres restent en attente des réponses que ses successeurs peuvent apporter. Dans cette perspective, il avait lui-même encouragé ses collaborateurs à se répartir les différentes voies ouvertes dans son programme. Ces différentes évolutions sont connues : la sémiotique subjectale, la sémiotique tensive, la sémiotique morpho-dynamique, la sociosémiotique, la sémiotique de la perception, notamment. Il est donc possible aujourd’hui d’évaluer les effets de ces parcours de recherche. Mais de nom-breux problèmes restent encore ouverts : le parcours génératif de l’expression, la diversité, les conditions et l’instabilité des sémioses, le dialogue avec les autres « sciences du sens ». Et enfin, le projet lui-même doit être reconfiguré et mis à jour sous toutes les dimen-sions de son ancrage dans le monde d’aujourd’hui, près de soixante ans après sa conception.

PDF
Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

Please read the Copyright Notice in Journal Policy