LA POSSIBILITÉ DE RESTAURER LE RAPPORT ENTRE LE PÈRE ET LA FILLE DANS LES OEUVRES D’HÉLÈNE CIXOUS DEDANS ET OR, LES LETTRES DE MON PÈRE
-
Neringa Mikalauskienė
Published 2012-01-01
https://doi.org/10.15388/Litera.2012.4.2482
PDF

How to Cite

Mikalauskienė N. (2012) “LA POSSIBILITÉ DE RESTAURER LE RAPPORT ENTRE LE PÈRE ET LA FILLE DANS LES OEUVRES D’HÉLÈNE CIXOUS DEDANS ET OR, LES LETTRES DE MON PÈRE”, Literatūra, 54(4), pp. 35-46. doi: 10.15388/Litera.2012.4.2482.

Abstract

Dans cet article, on débat une possibilité de restaurer le rapport entre le père et la fille dans les oeuvres d’Hélène Cixous Dedans (1967) et Or, les lettres de mon père (1997).
L’analyse des textes de Cixous est fondée sur la méthode psychanalytique de la critique littéraire à partir des thèses principales de Freud et de Lacan. Nous supposons que c’est le langage (oral ainsi qu’écrit) qui montre le rapport entre le père et sa fille dans les oeuvres de Cixous.
L’image du père dans les oeuvres d’Hélène Cixous est reconstruite d’après les souvenirs de l’enfance. Dans le roman Dedans on trouve le père idéal avec qui la narratrice fait son identité à l’aide du langage. Mais la langue se transforme toujours, ce qui menace de réfuter la stabilité de son monde. On suppose que le meilleur mode de reconstituer l’ordre précédent, c’est d’écrire un récit sur le père en tant qu’une figure figée. Ainsi on constitue, sur le plan de l’art, un nouveau rapport avec le père à travers le statut d’une oeuvre d’art. L’image du père omnipotent est transformée en père-personnage qui devient subordonné à la volonté de l’auteur de conserver tout ce qu’elle avait établi dans son imaginaire et de le présenter au lecteur comme elle le veut.
Donc l’analyse des oeuvres montre que la possibilité de restaurer le rapport entre le père et la fille n’existe pas au sens propre. Mais nous considérons que les textes de cette auteure sont intéressants en tant que des exemples de la littérature contemporaine qui représente la synthèse des genres.

PDF

Please read the Copyright Notice in Journal Policy